Images tagged "piolit"

Aucun commentaire

  • Solene
    22 novembre 2020 à 11 h 21 min

    Jolie randonnée !!

  • Toni
    11 novembre 2020 à 13 h 19 min

    magnifique …. enchantant +

  • yvon
    27 septembre 2020 à 15 h 26 min

    Bonjour il ne manquait que les bouquetins souvent présent dans le coin

  • Alain LAPORTE
    25 septembre 2020 à 8 h 22 min

    Salut Pascal,
    Félicitations pour cet article et surtout tes photos sur notre intéressante virée sur cet emblématique duo qu’est le couple Montagnette – Lausa Plana, sur lesquelles tu n’as pas hésité à me mettre en scène dans le rôle titre, Merci !…
    Si tu me le permets, pour que les fans de ton excellent blog n’aient pas de désagréable surprise, j’apporterai les deux petites précisions suivantes :
    1 – la cote 2434 m est attribuée au sommet du Jasset, tandis que l’accès direct à sa Baisse 2392 m est un peu plus délicat et bien moins agréable que notre trace.
    2 – le commentaire suivant en forme de recommandation :
    “Arrivé dans la combe suspendue sous la montagnette (2608 – 2494 m) le plus simple sera de rejoindre à droite le grand éboulis sous le Pouzenc pour ensuite descendre vers le chemin de ceinture.”
    me contrarie quelque peu et me laisse à penser que tu n’as jamais dû passer par là en été (Nord – Montagnette – Lausa Plana .jpg) , certes nous y sommes passés ensemble à 2 reprises, mais c’était en crampons ! et pour autant que je me souvienne, arrivés au Chemin de Ceinture en compagnie de Patrice le jour de notre traversée Nord-Sud du Pouzenc, vous n’aviez guère apprécié la descente de cet infâme pierrier. Alors, si certes il s’agit d’un itinéraire moins exposé que la voie directe recommandée par Bernard RANC dans son dernier ouvrage sur les plus belles randonnées de l’Ubaye et ses environs (ce qui au passage prouve qu’il n’a jamais mis les pieds sur son arête Sud-Ouest qui est pour moi la VN royale en A/R de la Montagnette) qui si elle peut être assez impressionnante à la descente, est de très loin l’accès le plus cool en A/R au balcon Nord qui à lui seul mérite une visite complète, car il est d’usage de considérer que les randonneurs qui se lancent dans une telle aventure sont aptes à affronter pareille pente (entre 30 et 45° au plus raide et sur peu de dénivelé).
    Amitiés
    Alain
    https://drive.google.com/file/d/1Uvb0kURtAg1Cqnkp9b5YJCA7FQynKQBr/view?usp=sharing

    • Pacou
      Pacou
      25 septembre 2020 à 9 h 17 min

      Merci Alain pour ton commentaire et il m’a amené à modifier quelque peu mon article pour être effectivement plus précis. J’ai d’ailleurs rajouté ton lien sur la photo descriptive au bas de cet article. Si tu regardes bien il y a même une phrase reprise de toi dans la description de la descente sous Lausa Plana pour rejoindre le grand couloir sous le Pouzenc.
      Je réagis néanmoins sur ta capacité à penser et à dire que telle ou telle personne puisse avoir mis les pieds ou pas à tel endroit. Je respecte ton avis sur l’itinéraire de descente préconisé par Bernard RANC. Il me parait cependant important de signaler qu’un itinéraire moins exposé existe depuis la combe suspendue pour rejoindre le chemin de ceinture. Alors certes le pierrier n’est pas très agréable à descendre, mais techniquement c’est plus facile et je le sais pour y être passé trois fois dont deux fois, c’est vrai, en crampons avec toi à une époque où il y avait de la neige.

  • Jean Cimolai
    22 août 2020 à 11 h 43 min

    Bonjour ,
    Un GRAND MERCI pour vos parcours détaillés qui m’ont donné de cette sortie
    Jour 1 GRANDE EPERVIERE https://photos.app.goo.gl/JiZAmefd5zAavEUS6
    Jour 2 GRAND PARPAILLON https://photos.app.goo.gl/HkNaYDT55A8yKZQeA
    @+

    • Audrey EYRIES
      20 octobre 2020 à 8 h 43 min

      Bonjour,

      J’ai essayé de rejoindre le col des orres depuis le col de la pare, hier, je n’ai pas réussi à descendre la grande epervière, c’était un peu risqué. J’ai fais demi tour. Je reviendrai, c’est de toute beauté. Cdt

  • Alain LAPORTE
    1 juillet 2020 à 7 h 27 min

    Salut Pascal,
    Félicitations pour cette belle randonnée très alpine et tes toujours très belles photos.
    Dans l’attente de la prochaine ?
    Amitiés
    Alain

  • youf laurent
    12 juin 2020 à 15 h 56 min

    Bonjour
    très belles photos et très belle randonnée

  • Fred
    27 mai 2020 à 16 h 43 min

    Bonjour,
    Merci pour ce topo d’une randonnée de toute beauté, offrant des paysages variés de toute beauté, hors des sentiers battus et accessible à des randonneurs moyens.
    Son exposition, son altitude moyenne et son dénivelé raisonnable en font une rando de début de saison idéale (d’autant que les alpages sont déserts, ce qui permet de voir les chamois nombreux sous la croix de Ratier).
    Trois précisions à votre topo précis et exhaustif :
    – 26 mai 2020 : Attention aux travaux de mise en place de la conduite forcée qui mène à la future centrale hydroélectrique située au dessus des Guions : la route menant aux Grangettes est fermée à la circulation en semaine, à partir du lieudit « ravin de Ruinas » (alt. 1470) : il faut donc faire le reste à pied jusqu’au départ de la randonnée;
    – à partir de la cabane des Moulières, privilégier la trace indiquée dans le topo (orientation nord ouest au départ), plutôt que d’attaquer la montée directement au dessus de la cabane : à cet endroit la forêt est dense et les genévriers nombreux sur le premier tiers de la montée. Attention aux écorchures…
    – « L’ascension » du pic de Grand Vallon peut sembler a priori ardue, lorsqu’on arrive au pied du pic. En réalité, elle se fait aisément malgré la pente : les appuis son bons et les cheminements possibles nombreux.

  • Michèle sabourin
    6 mai 2020 à 1 h 12 min

    Un grand merci pour ces belles photos. Je suis montée une fois au Col de Combat que m’a fait découvrir mon compagnon.
    À Paris, confinée seule, c’est un moment beau et de l’air qui circule grâce à vos photos.
    Merci Pacou

  • jerem
    4 mai 2020 à 12 h 18 min

    trop jolie ce cheval en bois pour récompense 😀

  • Visconti
    16 octobre 2019 à 17 h 07 min

    Bonjour Pacou
    J ai fait une reco hier afin d emmener un petit groupe
    J aurai voulu savoir si l on pouvait éviter la desescalade du point 2671 vers le col de Chanteperdrix en passant par dessous côté ouest en venant de la crête de l’Arpion,car blocage a ce niveau afin de rejoindre la tête de Chanteperdrix.
    Merci de ta réponse
    Domenico

    • Pacou
      Pacou
      16 octobre 2019 à 18 h 31 min

      Bonjour,
      De mémoire je pense que cela est possible mais il faudra descendre d’au moins 100 m de dénivelé, soit versant Ouest le long de la crête menant au Col de Trempa-Latz, soit versant Est. Les pentes après pour remonter au Col de Chante-Perdrix et ensuite sur la crête Sud Ouest de la Tête de Chante-Perdrix sont assez raides.

  • David
    1 octobre 2019 à 13 h 32 min

    Bonjour,
    Quel kilométrage représente la parcours s’il vous plais ? Savez vous s’il y à des refuges ou cabanes à proximité ?

    • Pacou
      Pacou
      2 octobre 2019 à 12 h 37 min

      Environ 15 km. Je ne connais pas de refuge à proximité, il y a bien une cabane à l’extrémité Ouest du Ruban à Clot Clavary mais je ne sais pas si elle est utilisable.

  • Alain LAPORTE
    24 septembre 2019 à 16 h 32 min

    Salut Pascal,
    et MERCI pour l’honneur que tu me fais dans ta page d’accueil, tous ceux qui me connaissent savent depuis longtemps qu’outre l’immense plaisir d’évoluer à ma guise en toute liberté en montagne, ma principale passion réside dans la recherche de l’itinéraire qui me plaît le plus, si possible en suivant les crêtes, puisque c’est bien là que j’ai le meilleur point de vue et que je suis le plus à l’aise. Ensuite, de nature altruiste, je n’ai pas d’autre motivation que partager mes trouvailles avec d’autres, qui n’ont pas forcément le temps de chercher ou bien qui n’auraient même pas eu l’idée d’aller voir par là. Si avec Hélène, tout comme toi dans ton blog, nous dépensons autant d’énergie et de temps pour ensuite en garder un souvenir et bien au-delà, c’est surtout et avant tout pour permettre à d’autres de parcourir ces itinéraires que nous aimons tant, chacun étant bien évidemment libre de les adapter à sa convenance en restant bien conscient qu’il sera toujours le seul responsable d’où il aura mis les pieds.
    Amitiés
    Alain

  • Your name
    23 août 2019 à 16 h 38 min

    Superbes photos , je fais cette rando dimanche par votre tracè , merci

  • bernard
    19 juillet 2019 à 19 h 22 min

    Bonjour, auriez vous la trace gpx à me communiquer? je compte faire cette rando debut Aout. Cordialement. Bernard

    • Pacou
      Pacou
      28 juillet 2019 à 7 h 04 min

      Je n’ai pas de fichier gpx, mais il y a le tracé sur la carte ign que vous pouvez consulter en cliquant sur la carte.

  • Alain Laporte
    13 juillet 2019 à 6 h 17 min

    Salut Pascal,
    Bravo et merci pour cet excellent article sur cette fabuleuse randonnée sur les crêtes de « Côte » ou « Coste » Belle. Maintenant que nous savons que parcourir l’intégralité de la Crête de Coste Belle tel que nous l’avons fait ne pose pas le moindre problème aux randonneurs rodés à ce type d’exercice, je suggère à tous les fans de ton blog que ça intéressera de faire cette randonnée en sens inverse pour les raisons suivantes :
    – c’est à mon sens la manière la plus esthétique,
    les parties les plus raides sont toujours plus faciles à monter qu’à descendre tant qu’il ne s’agit pas d’un pierrier bien évidemment,
    – ainsi on monte à l’ombre et on n’a jamais le soleil dans les yeux, situation assez gênante sur la crête Ouest du Pic Est qui ne facilite pas la progression et contrarie les croqueurs d’images,
    – idem pour la vue sur la très spectaculaire Crête des Oules, ainsi que la face Est du Pic de Rochebrune.
    Amitiés.
    Alain

  • Audrey EYRIES
    30 juin 2019 à 10 h 12 min

    Bonjour,

    Vous faîtes vraiment de très belles photos et de très belles randos un peu alpines, j’adore. Bravo! Je m’inspire de vos sorties, j’adore la rando. Merci!

  • jeaa
    27 juin 2019 à 17 h 40 min

    J’apprécie vos randos et conseils mais surtout vos photos !
    Bravo

  • Franz
    19 juin 2019 à 8 h 53 min

    Bonjour ,
    votre randonnée est assez inspirante et bien décrite avec de belles photos. Juste un petit détail quand vous écrivez « contourner par la droite ce sommet en descendant d’une cinquantaine de mètres et de traverser à niveau », 50m est-ce en distance ou en dénivelée ?
    Merci, Franz

    • Pacou
      Pacou
      19 juin 2019 à 17 h 21 min

      Sur le fil de la crête il y a un ressaut rocheux que l’on contourne par le droite sur 50 m de distance.

  • Favre
    2 avril 2019 à 15 h 06 min

    Bonjour est ce que les chemins en balcons sont suffisamment large pour une personne qui a le vertige…marcher près de la paroi aisaiment? D avance merci cette rando à l air superbe.. Catherine FAVRE

  • roux
    11 février 2019 à 9 h 58 min

    Bonjour J’ai lu votre topo du Pic de Crigne ; belle rando à faire ce que je vais réalisé . J’avais un doute pour la trace SUD côté L’ UBAC là ou vous êtes passés . Pouvez vous me dire si votre trace est celle d’un GPS car sur mon logiciel je ne vois pas de sentier. Si cela ne vous dérange pas.
    Merci d’avance
    Cordialement Roux André

  • Alain Laporte
    17 septembre 2018 à 8 h 46 min

    Salut Pascal et bravo pour cet excellent reportage auquel je me permets d’ajouter la petite précision suivante, susceptible de faciliter la répétition de cette randonnée par les fans de ton blog.
    En fait, dans la remontée par le Bois du Chapitre, entre la cote 1450 m et la cote 1509 m où le sentier du bas, pas mieux entretenu que celui du haut se rejoignent, il convient de rester encore plus attentif pour ne pas le perdre. Si malgré tout on le perd, lorsqu’on arrive sur la crête en rive gauche de la Combe de Lavanche, entre les cotes 1500 et 1520 m, il suffit de la remonter (c’est bien moins pentu à droite, qu’à gauche!!!) sur quelques m pour retrouver le bon sentier qui, dès lors, se suit très facilement, il est même très confortable dans sa traversée de la Combe de Lavanche, juste quelque peu herbeux à cause de sa très faible fréquentation.
    Alain

  • Cédric REVEST
    27 août 2018 à 12 h 56 min

    Magnifiques photos comme d’habitude.
    J’ai fais cette randonnée en hiver avec des conditions idéales.

    Très joli coin

  • Stéphane
    19 août 2018 à 15 h 44 min

    Salut et merci pour tes récits de randonnée, tes photos sont super belles bravo . Tu as quoi comme matos ? car je fais également de la randonnée et cherche un équipement autre que mon gros reflex 🙂

    • Pacou
      Pacou
      19 août 2018 à 16 h 57 min

      Je décris mon matériel photo dans la rubrique présentation et conseils. Appareil reflex donc effectivement lourd et zoom polyvalent 24-120 à f4. Quelques fois je prend un 70-200 si je pense pouvoir apercevoir des animaux.
      Les panoramiques sont fait par assemblage de plusieurs photos dans Autopano. Le changement d’optique n’étant pas évidente à faire rapidement si l’on veut pouvoir mettre un téléobjectif et prendre rapidement une photo de loin, le mieux est d’avoir 2 appareils mais la il faut de la place dans le sac et il faut porter.

  • SYLVIANE
    29 juin 2018 à 13 h 40 min

    Endroit magnifique ! Les photos m’ont donné envie d’y aller. Justement demain.
    Bel avant gout ! Merci

  • Alain Laporte
    29 juin 2018 à 9 h 50 min

    Salut Pascal et merci pour ce très bel article sur la prestigieuse Montagne d’Aujour, les fans de ton blog seront peut être intéressés de savoir qu’un circuit plus court mais tout aussi sportif est praticable en versant Sud à partir de Villelongue. Il consiste à rejoindre le GR 94 par le sentier balisé qui remonte la Crête de toutes Aures, de quitter le GR 94 quand il sort de la limite Est de la Forêt Domaniale d’Aujour, pour remonter au mieux le long de cette limite (Nord-Est) jusque sous la falaise qu’il suffit alors de longer vers l’Est jusqu’ à la Faille, où on retrouve l’itinéraire décrit, et le suivre jusqu’au Pas de la Posterle qui se descend assez facilement rive droite moyennant une courte désescalade de quelques m en bon rocher (II maxi). Pour ensuite dévaler en ligne directe une pente boisée très raide au début mais pas aussi broussailleuse que ça (« seuls les sangliers passent par là ! » commentaire de Pascal Sombardier relayé par Bernard Mazas à qui j’avais demandé des renseignements sur la faisabilité de cet itinéraire que nous avons testé à 4 en novembre 2012, (groupe paritaire) ; plus bas, on rejoint une piste forestière qui revient sur Villelongue. A parcourir de préférence en automne avant que le versant Nord de la crête ne soit trop glissant, attention au risque de verglas et en période sèche afin que le Pas de la Posterle ne soit pas « une cascade ! ».

    De plus, pour les non-initiés de l’itinéraire décrit, je conseille vivement les 2 mini-variantes
    suivantes :
    1 – après être sorti de la forêt, au-dessus du Lac de Peyssier, quitter le sentier balisé pour accéder à la première croupe herbeuse qui prolonge la falaise de droite ; la suivre en A/R vers le Nord-Est, elle devient rocheuse en s’effilant, offrant un passage très ludique, une belle vue plongeante sur le lac et vers l’Ouest, une belle perspective sur la ceinture rocheuse de la Montagne d’Aujour.
    2 – revenu sur le sentier balisé, à l’arrivée sur la deuxième croupe herbeuse, s’écarter à nouveau du balisage sur la droite ; passé la bosse, on découvre un vaste plan en pente douce apparemment sans intérêt, pourtant il suffit de descendre de quelques m pour arriver sur un entrelacs de failles pouvant dépasser les 10 m de profondeur et rarement plus d’1 m de large, facilement franchissables jusqu’à la falaise terminale d’où l’on découvre un cirque rocheux particulièrement pittoresque, dont il me semble dommage de se priver, on se croirait au-dessus de la zone d’effondrement des séracs d’un glacier.

  • Jean-Luc
    28 juin 2018 à 17 h 40 min

    Bien bien joli Pascal. J’en profite pour te remercier pour les infos et topos que l’on trouve sur ton site et qui me donnent souvent des idées.

  • thierry
    15 novembre 2017 à 14 h 27 min

    Très beau topo ,très belle photos d’un parcours que je connais et que j’aime beaucoup.
    Il y a une curiosité juste sous le sommet 2836 c’est une grande faille étroite d’une dizaine de mètres et profonde d’environ 5-6 mètres.

  • Alain Laporte
    5 novembre 2017 à 15 h 59 min

    Bravo Pascal, pour cet article et sa très belle illustration photographique, je me permets d’apporter une petite information complémentaire à ta précision : « Contourner par la droite, une tour rocheuse de forme carrée au milieu, » car si je suis bien passé comme toi à la montée, à la descente, j’ai testé l’autre côté et j’ai trouvé que c’était certes légèrement plus exposé, mais techniquement tout aussi facile, voire même plus facile ! Après, c’est à chacun de choisir ce qui lui paraîtra le plus aisé !…
    Alain

  • Julien
    10 octobre 2017 à 16 h 05 min

    Bravo pour ce beau reportage, les photos sont superbes.

  • Alain Laporte
    16 septembre 2017 à 19 h 49 min

    Fait sans aucune importance, mais que je ne comprends pas bien : j’ai posté mon commentaire à 10 h 36 min et il est noter à 8 h 36 min, ton blog serait-il synchrone avec le soleil ?!…

  • Alain Laporte
    16 septembre 2017 à 8 h 36 min

    Pour avoir, en plus de 30 ans, parcouru plusieurs fois ce fabuleux itinéraire, je confirme que son accès s’est considérablement amélioré au cours du temps, au point de pouvoir le classer parmi les bons sentiers de montagne, certes toujours sur une pente raide sous la Pointe des Marcelettes, mais toujours facile et sans danger. Probablement dû à son classement parmi « Les plus belles randonnées du Queyras de Richard WACONGNE, paru en 2000, au Éditions Glénat  », par rapport à la diffusion plus ancienne et plus confidentielle de son prédécesseur :  « 50 sommets sans corde dans les Hautes-Alpes de Pierre MAES, paru en 1998, Diffusion OPHRYS ». A ce sujet, il est à noter la divergence entre les 2 topos sur la localisation géographique du Sommet Jacquette et de la Pointe des Marcelettes . Pour moi, la Pointe des Marcelettes est bien le sommet le plus à l’Est avec ses 2909 m et Sommet Jacquette à l’Ouest, 2900 m, où se trouve la borne géodésique !…

  • Alain Laporte
    10 septembre 2017 à 9 h 21 min

    J’ajoute au commentaire d’Hélène, que depuis la Haute Sagne, une sente, certes moins marquée, se poursuit dans le creux du vallon, passe au micro-lac et à la dépression coté 2601m et permet de rejoindre facilement le Col des Pisses, d’où l’accès au sommet de la Pointe des Pisses n’est qu’une simple formalité, puis la traversée du sommet de Prelles, ne présente qu’un petit passage rocheux, assez aérien où il convient de prendre quelques précautions dans la descente avant de rejoindre le Col de Prelles où on retrouve un relatif bon sentier pour redescendre jusqu’au Col du Cheval de Bois. Ce qui certes augmente sérieusement le niveau de cette randonnée, mais qui cependant reste facilement accessible aux randonneurs alpins, récemment baptisés d’experts pour plagier les Italiens ! Annie, dite la Marmotte, l’a bien réalisée en 2002 (en seulement 9 h, hors-tout, soit sieste comprise!), c’est dire !…

  • Piot Hélène
    8 septembre 2017 à 11 h 33 min

    Quel dommage de s’être privé du classique circuit du Lac de Prelles, très beau miroir du Sirac, avec ses tritons alpestres; la montée en bordure du Torrent de Prelles se faisant sur une excellente sente équivalente à un bon sentier permet d’observer, au-dessus de la cascade, de beaux polis glaciaires parmi lesquels des marmites résultant de l’érosion des moulins glaciaires. Cette variante bien connue n’accroît pas la difficulté de cette randonnée et même en diminue la distance.

  • Alain Laporte
    30 août 2017 à 6 h 27 min

    Si j’ai bonne mémoire, quand nous sommes arrivés à la petite clairière au niveau du (d) Défens (d)es Vieux, nous avions la vasque qui sert d’abreuvoir pour les vaches (qui, pour moi, est dans le creux du haut du ravin) à notre gauche et c’est à partir de là que nous avons commencé à revenir sur la droite pour rejoindre la crête.

  • Alain Laporte
    28 août 2017 à 18 h 16 min

    Après être monté, assez facilement, à la Tête de Cassoun par son couloir Nord-Ouest, certes raide mais semi-herbeux ; pour en redescendre et poursuivre par la crête jusqu’à celle de Vallon Claous, lorsque j’ai vu la raideur de sa sortie et l’aspect plus que merdique de son couloir Sud, je me suis empressé de revenir vers le sommet pour emprunter la nervure de sa rive droite en y décrivant un Z ; j’y ai trouvé un rocher, qui m’a paru beaucoup plus sûr et surtout l’exposition y est bien moindre ! Cette variante me paraît être à conseiller, à la descente comme à la montée.

  • Alain Laporte
    16 août 2017 à 18 h 27 min

    Bravo Pascal pour ce nouvel article et tes toujours belles photos !…
    Dans le rôle du pinailleur invétéré, il ne m’a pas semblé que nous ayons traversé et monté rive droite du ravin du Défens des Vieux avant de retrouver le sentier presque horizontal du haut avec ses très vieilles balises jaunes !?…

    • Pacou
      Pacou
      16 août 2017 à 19 h 40 min

      En regardant plusieurs fois sur mon GPS pour vérifier où on passait, on a dépassé le V des Vieux sur la carte, et après avoir retrouvé le sentier, on a traversé un petit peu direction Nord pour arriver au niveau du é de Défens, où ensuite nous avons remonté la crête.

  • Piot Hélène
    15 août 2017 à 17 h 01 min

    Essai de message : Belles photos et bonne randonnée aujourd’hui !
    A la prochaine, bises.
    Hélène

  • Pacou
    Pacou
    22 juillet 2017 à 7 h 25 min

    super randonnée

  • Bonelli
    4 juin 2017 à 6 h 25 min

    Pourriez vous prendre contact avec moi au 0609871321 car cet été avec mon fils on envisage un tour du champsaur par les crêtes et j’aurais quelques infos a vous demander sur des portions d’itinéraires que vous avez fait.
    Cordialement olivier

  • thierry
    8 mars 2017 à 15 h 29 min

    Tres beau descriptif d’un endroit que je connais bien; je n’avais jamais essayé de monter au pic de maravoise ,j’y retourne cet été je ne le raterais pas
    merci
    Thierry

    P-S J’ai deja escaladé le pic des chalanches (en traversée nord sud depuis le pic de l’aiguiller° ; le pic de roche noire le pic de la rousse (par le col de la rousse ) le pic du cros .le pic beauduis par le couloir nord et par le col des ayes .
    Mais je butte sur le pic balard as tu une idée sur son accés le plus simple..

  • Lasseron
    23 novembre 2016 à 16 h 30 min

    Bonsoir Pacou!
    L’escalade du Col de Chorges pour aller aux Parias, est-t-elle difficile ou pas? Ce tour m’intéresse beaucoup et j’aimerais le faire l’été prochain, et c’est le seul endroit de la boucle qui m’inquiète…

    Lasseron

    • Pacou
      Pacou
      24 novembre 2016 à 8 h 14 min

      Non ce n’est pas très difficile. Il y a 15 m a faire en (II) sur un terrain un peu herbeux un peu rocheux, mais il faut y aller avec précaution. Une corde pour assurer des personnes peu habituées, pourra être utile.

  • JF Arnaud
    8 octobre 2016 à 8 h 46 min

    Bravo pour ce blog. Commentaires succins, mais précis, accompagnées de magnifiques photos. Manque peut être de randos un peu moins « bavantes ». De même tracés gpx seraient pas mal.

  • christophe
    20 septembre 2016 à 7 h 40 min

    Bonjour

    j’aimerais gravir ce sommet au mois d’ octobre ; sauriez-vous si il y a toujours la main courante au niveau du passage escarpé ? (si vous y êtes retourné récemment)

    merci d’avance

    sportivement

    • Pacou
      Pacou
      20 septembre 2016 à 19 h 20 min

      Nous avons réalisés cette randonnée l’année dernière au mois d’octobre. Si vous la faite par beau temps et sur terrain sec il n’y a pas de problème pour monter au Palastre, le sentier est bon et le passage escarpé se passe très bien.

  • Solène
    29 août 2016 à 14 h 03 min

    Trop cool la photo avec le chamois et la marmotte !!!
    La crête à l’air un peu vertigineuse 🙂

  • Solène
    29 août 2016 à 13 h 54 min

    La crête finale a l’air sympa !!

  • Solène
    29 août 2016 à 13 h 50 min

    C’est joli les Linaigrettes !!! 🙂

  • Theissot
    5 août 2016 à 15 h 04 min

    Bonjour Pacou,
    Mille bravos pour vos clichés ! Etant moi aussi adepte inconditionnel de la photographie en montagne, je me pose une question. Quel procédé mettez-vous en oeuvre pour obtenir de tels panoramas. J’utilise perso un objectif de longueur 10-20 mm sur un reflex APS-C. Je ne crois pas pouvoir obtenir des résultats similaires. Par ailleurs, je tiens à dire que votre rubrique randonnée Embrunnais est pour moi une mine de précieuses suggestions pour ma prochaine sortie en octobre. Je compte suivre un itinéraire depuis Serre-Eyrauds vers le Col de Combeau (avec ascension de la Petite Autane), et me diriger vers les aiguilles de Chabrières. Le coin en automne doit être splendide, vous m’approuvez certainement. Pour m’y rendre, j’hésite entre le Col de la Coupa ou bien le Col de Chorges (pour sa vue dégagée vers les sommets du coté du Parpaillon). Le GR 50 pour ensuite remonter vers Freissinière et la Vallouise est-il sympa? L’avez-vous déjà emprunté? Je connais déjà l’itinéraire direct par Prapic et le Col des Terres Blanches. Je me méfie aussi d’un subit revirement de météo à cette époque de l’année.
    Voilà. Merci encore pour votre site que je vais à de nombreuses reprises consulter.
    Bonnes escapades à vous dans ces formidables montagnes.
    Un marcheur de la Haute-Loire, au pays des sucs.

    • Pacou
      Pacou
      5 août 2016 à 16 h 31 min

      Je ne sais pas quel va être votre hébergement pour l’organisation de vos étapes sur votre randonnée, mais il n’y a pas de problème pour le col Combeau et ensuite le col de Chorges ou de la Coupa (bons sentiers). Je ne trouve pas le GR50 très intéressant et un peu paummatoire (pas si bien balisé que cela) , si vous êtes plutôt montagnard il vaut, peut être, mieux passer plus directement, que de faire tout le tour en longeant la vallée de la Durance. Effectivement en octobre vous pouvez avoir des conditions météo très bonnes ou du froid et de la neige. Mais en règle générale on peut encore bien randonner, même à assez haute altitude à cette période. Pour les photos de paysage je travaille en Raw essentiellement avec un objectif de 24mm et les panoramiques sont réalisés par assemblage de plusieurs photos.

      • Theissot
        6 août 2016 à 8 h 11 min

        Bonjour,
        Merci pour votre attention à mes recherches pour une randonnée dans ce coin du 05. Je considère que, en cette période de l’année, les hébergements sont loin d’être tous ouverts. Aussi, je m’astreints à partir en autonomie et je n’exclue pas des bivouacs avec une tente légère type MSR de 1-1,5 Kg. Bien évidemment, ce type de plans nécessite un portage conséquent (je n’ai pas besoin d’énumérer la liste à emporter – vous connaissez l’épineux problème du poids sur une randonnée de plusieurs jours). Hier au soir, après un tour d’horizon (fameux tour, je dois dire !!!) de vos sorties, j’en arrive à dégager une hypothèse pour rallier Freissinières. Je souhaiterais vous la soumettre à votre expertise (n’ayant pas vos connaissances pointues sur le secteur).

        Je disais donc, lors de ma première intervention, que venant probablement par le Col de Chorges, je me dirigerai ensuite vers les Aiguilles de Chabrières. J’imagine alors une traversée qui me conduirait à passer par le Col de Reyssas, pour ensuite viser le Col des Tourettes et celui des Terres Blanches. De là, ne resterait plus qu’à descendre sur Dormillouse (par la grande cabane de Faravel). Quelques questions en vrac me viennent autour de ce projet :
        1) Savez-vous si la cabane de Reyssas peut servir d’abri, hors période d’occupation par le berger? Je sais, pour l’avoir expérimenté, que la cabane de la Barre, au dessus du saut du Laire, dispose dans les combles d’un couchage tout ce qu’il y a de sommaire (mais c’est toujours mieux en cas de mauvais temps).
        2) Dans votre topo sur le Pic de Pied Brun / Lac Brun, vous mentionnez une variante par Clot Bouffier. Esthétiquement, est-ce une ambiance plus belle? Je pense naturellement photo.
        3) Enfin, un problème me taraude l’esprit. Une fois au Col de Reyssas, dois-je m’essayer à joindre le Lac de la Dent et de parcourir la crête de la Dent? Sur une de vos photos, je suis perplexe quant à devoir affronter la pente pour sortir sur le faîte de la crête. J’entrevois une pente bien soutenue sur des pierriers instables (sans oublier que je suis handicapé par un sac à dos qui ne contient pas seulement le pique-nique de la journée. Si seulement !!!). Il me vient alors une autre idée, à bien examiner la carte IGN. N’aurais-je pas plus intérêt à rejoindre l’itinéraire qui grimpe sur le Mourre Froid (par le versant Sud), en suivant peu ou prou le profil du tracé en ski rando depuis la cabane du Tissap (en coupant par le vallon supérieur du Tissap directement depuis le Col de Reyssas). Resterait à prendre en enfilade toute les crêtes pour aller aboutir au Col des Tourettes. Je ne suis pas un ‟voltigeur” hors-pair, dans les parcours aériens. Aussi, pouvez-vous me confirmer que les crêtes ne présentent pas de passages techniques (du type contournement d’un ressaut) ou de portions instables à négocier avec prudence. J’ai conscience que cette alternative est plus longue mais si, au final, j’ai moins d’efforts à fournir, alors tant mieux. Du Col de Reyssas, j’entrevois que pour aller chercher le sentier qui passe non loin de la cabane de la Dent, il y’a pas mal à redescendre.

        Je vous submerge avec toutes mes questions. Encore une fois, toute ma reconnaissance pour votre attention. Recevez toute ma sympathie. Si je parviens à monter mon projet et le voir s’accomplir, vous aurez été d’une belle contribution. Je pourrai vous rendre des échos à ce moment.

        Daniel Theissot. De la Haute-Loire aux Hautes-Alpes, il n’y a que quelques marches qui nous séparent (dans tous les sens du terme).

        • Pacou
          Pacou
          31 août 2016 à 9 h 30 min

          Je vous ai fait une réponse par mail

  • Chalopin
    5 août 2016 à 7 h 07 min

    Bravo pour vos balades et surtout pour vos photos de paysages.
    Pourriez-vous me dire quel logiciel d’assemblage de photos vous utilisez?
    Bonne fin d’été dans les montagnes
    Respectueusement
    Jacques Chalopin

    • Pacou
      Pacou
      5 août 2016 à 7 h 53 min

      Merci, j’utilise Autopano.

  • hugok2
    31 juillet 2016 à 14 h 01 min

    Fait en 2013, c’est un très beau tour!!

  • Nelly
    21 juillet 2016 à 20 h 47 min

    Super ton site !!!! et de supers photos
    De belles randos en perspectives….

  • Sylvain
    20 juillet 2016 à 16 h 26 min

    ça à l’air beau mais vertigineux !

    • Pacou
      Pacou
      20 juillet 2016 à 18 h 42 min

      C’est très beau et pas très difficile, même toi tu devrais y arriver sans peur.

  • Chalopin
    3 juin 2016 à 17 h 49 min

    Monsieur,
    je viens de consulter vos photos sur vos dernières randos au Pic de Bure et sur les crêtes de Barses et je tiens à vous féliciter de leur qualité et du soin que vous apportez aussi aux comptes-rendus que vous joignez à vos articles. Pouvez-vous me dire avec quel type d’appareil photo vous faites vos images?
    Je me demande si vous appartenez à un groupe de randonneurs et si vous faites accompagnateur en montagne.
    Je vous remercie d’avance de vos réponses et je vous assure de ma considération respectueuse.
    Jacques Chalopin GAP

    • Pacou
      Pacou
      4 juin 2016 à 12 h 12 min

      En réponse à vos questions : J’utilise un reflex Nikon 24/36 équipé essentiellement d’un objectif 24-120. De temps en temps j’emporte un 70-300, mais le changement d’objectif n’est pas très facile à gérer, surtout dans l’urgence du passage d’un animal, par exemple. L’idéale est de pouvoir emporter 2 appareils mais attention à l’encombrement et au poids, sans compter sur l’investissement financier que cela représente. Comme je le dis dans la page de présentation il y a toujours un choix à faire en fonction de la randonnée à effectuer et des objectifs photographiques que l’on aimerait réaliser. Mes photos sont faites en RAW et retraitées légèrement à la maison en balance des blanc, exposition, contraste et saturation éventuellement. Les panoramiques sont réalisés par assemblage de plusieurs photos, développées en Jpeg dans Autopano. Je n’exerce pas actuellement en tant qu’accompagnateur en montagne et je randonne essentiellement avec des amis. Il m’arrive de randonner quelques fois avec le CAF d’Embrun.

  • Claude
    2 juin 2016 à 19 h 14 min

    superbes photos de la grotte

  • hugok2
    16 mai 2016 à 15 h 07 min

    Vous avez mis combien de temps pour effectuer cette randonnée ?

    • Pacou
      Pacou
      17 mai 2016 à 7 h 42 min

      Il faut compter entre 5 et 6 heures de marche, le parcours sur la route forestière avec la voiture est un peu long.

  • lochard
    22 août 2015 à 9 h 02 min

    le sentier qui descend du col de val haute vers le vallon de clauzis est mal balisé et mal défini . j’ai fait une boucle en montant par le vallon du cros jusqu’au col situé entre la tete de vautisse et la crete de rougnous , puis montée à la crete de rougnous et descente le long de la crête vers le col de val haute où je n’étais jamais encore allé , pour revenir à la croix du lauzet . cette descente de val haute est facile mais erratique .
    le vallon du cros mérite le détour : magnifique , et alpin dans sa derniere partie – des glaciers fossiles , des chamois ; la barre rocheuse presente un passage pres d’un goulet , sur la droite en montant , mais les dalles sont friables et en dévers ; au pied du goulet , traverser vers la gauche en montant . cette rando en boucle est magnifique , mais s’adresse à des randonneurs experimentés dans la barre rocheuse

  • sylvain blanc
    14 juillet 2015 à 18 h 46 min

    Bonjour,

    c’est une super rando assez sauvage !! très jolie.
    je recommande !!

    sylvain

  • annie Point
    15 novembre 2014 à 8 h 10 min

    magnifiques photos qui donnent bien un aperçu de l’ambiance.tu es bien le seul à nommer cette rando « sous les crêtes » tous les autres parlent « des crêtes » ce qui totalement faux car je n’ai vu personne au sommet des ces dites crêtes.

    bravo, continues à nous envoyer tes photos qui font rêver ,car rien en dit que nous te suivrons sur ces sentiers alpins…

  • Solene
    4 septembre 2014 à 8 h 11 min

    ha ha ! trop cool les fleurs dans les chaussures 🙂

  • Daubram05
    4 août 2014 à 9 h 06 min

    Toujours aussi magnifiques tes photos…

  • Guillaume Miko
    4 août 2013 à 20 h 56 min

    Bonjour,

    Je me permets de m’adresser à vous, même si cette sortie commence à dater.

    J’ai également fait cette sortie à VTT en octobre 2011, mais un peu plus tard que vous (que de monde dans le secteur ;))

    J’ai comme idée de le faire cette année à pieds, en passant cette fois-ci par Peyre Eyraute.
    Je ne pense pas qu’il y a souci pour la montée par l’arête E de ce sommet, par contre je doute de la descente sur l’arête plein S de celui-ci.

    N’étant pas allé à l’Aiguille des Pénitents la dernière fois, je vous demande donc si vous avez plus d’infos.
    (Je me rappelle avoir vu de loin une vague sente au Col de l’Alpavin… mais sans plus d’infos).

    Bien cordialement,

  • Arnoux gilbert
    21 juillet 2013 à 10 h 02 min

    Salut
    Bravo pour le photographe les photos sont superbe ,
    je l’est fais 3 fois cette rando mais sans appareil photos dommage !!
    mais depuis j’ai toujours un appareil dans la poche et je fais beaucoup de photos dans mes nombreuses randonnées ,
    je vais je pense la refaire une 4e fois

  • kanakys
    16 juin 2013 à 8 h 04 min

    un peu haut pour moi, mais Eric aurait bien aimé être des votre pour cette sortie

  • kanakys
    16 juin 2013 à 8 h 01 min

    Superbe, il est 8h du mat et je viens de me faire une ballade au dessus de Gap

  • Keat-T
    11 juin 2013 à 19 h 32 min

    Tres belle virée.
    Je suis venu plusieurs fois et reviendrai cet été mais jamais fait la ligne des cretes entiere..
    Tu es venu depuis le Pic de Charance,Vieille ?
    Pas trop sportif?

    Bonne continuation

  • Keat-T
    11 juin 2013 à 19 h 27 min

    Tres belle balade !
    pas trop sportive, la desccente vers le Charges?

    Bonne continuation.

    • Pacou
      Pacou
      15 juin 2013 à 13 h 28 min

      Pas de problème si l’on tire bien vers la droite après les bergeries à la cote 2141 m et ensuite revenir traverser le torrent de charges bien à gauche.

  • Arnoux gilbert
    11 juin 2013 à 14 h 11 min

    Salut
    très belle rando pour l’avoir faite 3fois
    j’aime sa partie minérale ,
    mais mon départ s’est fais a partir de la piste qui mène a l’Abbaye , bien avant celle ci , en prenant a gauche un tout petit bout de piste très raide passant devant 2 vielles maison jusque a une vieille cabane pas très loin , la on s’arréte et on cherche dans l’herbe le départ d’un sentier qui rejoint plus loin le gr venant de l’Abbaye
    je n’est jamais vu personne en partant de la !
    je pense que ferais cette rando une 4°fois
    A+

  • les kanaky's
    5 juillet 2012 à 19 h 11 min

    Super beau mon Pacou, mais fait moi penser à te dire de ne pas m’emmener la haut car avec mon vertige cela risque de ne faire rire personne 🙂

  • les kanaky's
    23 juin 2012 à 14 h 30 min

    randonnée a faire avec eric, mais pour moi on oublie 🙂

  • Soso
    16 octobre 2011 à 20 h 00 min

    Trop chou le ptit oiseau (avec les baies rouges en fond) !!!

  • Brigitte Emain
    16 octobre 2011 à 10 h 44 min

    Merci Pascal de partager avec nous tes photos qui sont toujours aussi MAGNIFIQUES !
    Brigitte

  • les kanaky's
    13 octobre 2011 à 17 h 12 min

    SUPER. La montagne est trés belle mais il y a pas !!! voir des animaux, petits ou gros , c’est MAGNIFIQUE. Encore merci pacou pour se partage

  • les kanaky's
    14 septembre 2011 à 20 h 41 min

    Pfff !!! merci encore pour ce partage de ta passion pacou

  • kanaky
    1 juillet 2011 à 13 h 26 min

    🙂

  • kanaky
    1 juillet 2011 à 13 h 23 min

    photos toujours aussi magnifiques

  • Soso
    10 juin 2011 à 20 h 27 min

    Super jolie la photo des Edelweiss !!!

  • babeth
    7 juin 2011 à 12 h 26 min

    il y a dans une de tes photos ves Morgon, je crois où une cabane ressemble à ta maison à oiseaux! Bisous

  • kanaky
    27 mai 2011 à 19 h 27 min

    Re Magniffique!!! je sais je me répète mais on ne trouve que ce mot !

  • kanaky
    27 mai 2011 à 19 h 25 min

    Magnifique