Galibier 25-18

Le Grand Galibier

Le Grand Galibier, avec ses 3228 m d’altitude pour son sommet Ouest, est un magnifique sommet à la frontière entre la Savoie et les Hautes Alpes. C’est un magnifique belvédère sur le Massif des Ecrins, le Massif des Cerces et la vallée descendant à Valloire. Son ascension en partant de Plan Lachat est sportive mais reste relativement accessible à tous bons randonneurs, amateurs de quelques petits passages d’escalade faciles en finale. Le passage au Lac des Cerces et au Lac Blanc rajoutera de l’intérêt à cette sortie qui n’en manquait déjà pas.

Ref : Carte IGN  3535 OT NEVACHE – MONT THABORCarte Grand Galibier1
Dénivelée totale : environ 1100 m (entre 2150 et 3228 m).
Distance : environ 16 km  –  Temps total : 6 à 7 h.
Difficulté : *** sur sentier jusqu’au Col Termier. Une bonne sente vous permet de remonter la combe assez pierreuse pour arriver sous le sommet. Le final est bien balisé par des ronds ou des traits bleus et demandera à mettre un peu les mains pour escalader quelques ressauts rocheux, mais l’escalade est facile (randonnée à faire sur terrain sec et déneigé, si des névés persistent en début d’été, prévoir éventuellement piolet et crampons)

A l’embranchement de Plan Lachat (1962 m) sur la route qui monte au Col du Galibier côté Savoie, on emprunte la piste qui rejoint les chalets des Mottets (2140 m). Il est possible de monter un peu plus haut sur cette piste (2210 m) si la barrière est ouverte, pour rejoindre le sentier qui monte au Lac des Cerces (2410 m) et ensuite le Col de la Ponsonnière (2613 m).
Du col suivre le sentier qui suit la Crête de la Ponsonnière, passe au-dessus du Lac Blanc et va rejoindre le Col Termier (2898 m). Du Col ou après le Lac Termier, prendre à droite une bonne sente Galibier 50-18qui remonte la combe pour venir sous le sommet Ouest (voir photo ←). De là un balisage bleu vous indique le cheminement entre des vires et des petits couloirs avec quelques petits pasGalibier 71-18 d’escalade pour atteindre le sommet (voir photo →).
La descente se fait par le même chemin.
Nous avons, après le Col Termier, décidé de descendre plus directement sur le Lac Blanc par les Rochers Plats du Lac Blanc. (On y trouve de très jolies différentes couleurs de roche – voir photo). Ce n’est pas vraiment plat, mais en cherchant bien son chemin, on évite les ressauts rocheux et cela se descend assez facilement. Après le Lac Blanc nous sommes descendus directement dans le Vallon de la Ponsonnière par un large couloir herbeux, aux pentes raides et en tirant légèrement sur la gauche pour éviter les barres rocheuses en dessous. Dans le vallon on retrouve une sente qui rejoint les chalets des Mottets.

 

Pacou

Pacou

Laissez un commentaire