G-Ferrand-30-16

Grand Ferrand par les tunnels

Second sommet du Dévoluy avec ses 2759 m d’altitude, le Grand Ferrand offre des itinéraires de randonnée et des panoramas, qui ne vous laisseront pas indifférent. L’itinéraire décrit par les tunnels est une aventure, pleine de rebondissements et d’originalités, qui en fait une randonnée sportive et difficile, dont on se rappellera longtemps.

Ref : Carte IGN  3337 OT DEVOLUYcarte-g-ferrand
Dénivelée totale : environ  1300 m (entre 1480 et 2759 m).
Difficulté : ***/**** Pente herbeuse et gradins raides, parfois un peu exposés. Petit pas d’escalade faciles. Sens de l’itinéraire nécessaire surtout si vous vous faites prendre par le brouillard.

Départ, dans un grand virage (1480 m), sur la route forestière montant au-dessus d’Agnières-en-Dévoluy et Lachaup, vers la cabane du Chourum Clot. Un cairn indique le départ d’une petite sente qui va rejoindre le Torrent des Adroits, que l’on remonte en suivant le sentier assez visible, soit à gauche, soit à droite du fond du canyon. On franchit un rétrécissement par une petite dalle, qui peut être glissante si elle est mouillée, avec l’aide d’une corde fixe. Puis le canyon s’élargit et on rejoint vers 1750 m le gferrand-14-15Vallon de Charnier un peu en dessous du sentier du GR93. Remonter alors les pentes herbeuses à droite en direction de l’Arche des Adroits et ensuite à gauche vers l’entrée du tunnel des Adroits bien visible. Traverser le large tunnel des Adroits qui fait un arc de cercle et remonter la pente au-dessus en passant sous l’entrée d’une grande cavité et traverser vers l’Ouest pour pouvoir  franchir la barre rocheuse, au plus facile. Monter alors en traversant vers l’est, dans des éboulis, pour rejoindre la crête qui borde le Vallon de Girier au Sud. Suivre cette crête jusqu’au premier point coté (2143 m), et traverser la cuvette en face en longeant les gouffres, pour ensuite un peu plus haut emprunter une draille bien marquée qui traverse vers l’Ouest. Quitter cette draille vers 2200 m et remonter la pente herbeuse en direction du Pas de la Cloche. Rester dans la pente herbeuse à droite du Pas de la Cloche (plus facile à remonter que le pierrier) et repérer ensuite une sente qui traverse les éboulis pour venir juste sous le Pas (2370 m) que l’on atteint ensuite 20 m plus haut .gferrand-15-15
Du Pas de la Cloche redescendre quelques mètres en longeant les rochers, pour repérer une bonne sente qui par en traversée dans le pierrier, et que l’on va suivre jusqu’à l’entrée d’une belle baume ou cavité dans le rocher. Contourner cette baume et remonter péniblement le pierrier au-dessus en direction de la paroi et de l’ouverture du tunnel de la Cloche, alors bien visible. Gravir avec précaution les gradins, assez raides et encombrés de petites pierres qui peuvent rouler sous les pieds, pour atteindre l’entrée du tunnel. Traverser le tunnel vers la droite, il décrit un arc de cercle, et ressortir sur la gauche plus haut par le franchissement d’un petit ressaut rocheux, facile à escalader. (une cordelette à la sortie permet éventuellement un point d’assurage, une lampe peut être utile, mais n’est pas absolument indispensable).
La sortie, étroite, du tunnel débouche dans un couloir herbeux assez impressionnant, toujours versant Sud. En regardant la sortie du tunnel remonter, à gauche, les gradins herbeux raides mais bien marqués sur une bonne trentaine de mètres de dénivelée, pour atteindre un replat à gauche. Descendre alors à la brèche en contrebas et remonter en suivant la crête pour rejoindre sous le dernier contrefort du Grand Ferrand la voie normale. Poursuivre, par des gradins rocheux, balisés avec de la peinture rouge, le sentier de la voie normale jusqu’au sommet (2759 m).
Le temps (brouillard) ne nous a pas permis de continuer vers la vire de Chourum Olympique et les Arches interférentes.

gferrand-28-15

Descente voie normale

Attention à la descente, par temps de brouillard, à la fin des gradins rocheux, bien repérer sur la droite les marques rouges et un gros cairn qui balisent le passage pour rejoindre le seul couloir qui se descend facilement et permet de rejoindre le pierrier sous la barre rocheuse. Des traces assez bien marquées descendent plus bas et sont trompeuses.
La descente se fait ensuite facilement par le Vallon de Charnier.

 

 

Pacou

Pacou

Laissez un commentaire