Tête de Soleil Boeuf – Crête du Pelve – Tête de l’Hivernet

La Tête de Soleil Bœuf qui borde, au-dessus du Vallon du Rabioux, toute la crête venant du Mont Guillaume est un beau sommet dentelé et rocheux qui attire l’œil. La traversée de cette crête d’Est en Ouest est bien tentante. Malheureusement la partie finale du sommet est en très mauvais rocher. La crête qui descend de son sommet (2816 m) vers le Pelve est magnifiquement aérienne et la vue du Pelve est impressionnante sur le Vallon du Rabioux. Quand on est dans le Vallon du Rabioux cette falaise du Pelve retient forcement le regard et se dire que l’on peut se retrouver à son sommet est quelque chose d’assez inimaginable.
Et puis dans la foulée pourquoi pas faire 90 m de dénivelé en plus pour finir par la Tête de l’Hivernet.

Ref : Carte IGN  3437 ET ORCIERES MERLETTE
Dénivelée totale : environ 1500 m (entre 1750 et 2824 m).
Distance : environ 12 km  –  Temps total : 7 à 8 h.
Difficulté : **** La remontée dans les bois, rive droite du Ravin des l’Eyssirolles, pour rejoindre la crête Est de la Tête de Soleil-Boeuf, est raide mais ne présente pas de problème. Ensuite la crête, un peu aérienne par endroit, se remonte assez bien jusqu’au sommet coté (2771 m). Après elle devient beaucoup plus escarpée avec un rocher particulièrement pourri.
La traversée de l’éboulis sous les rochers du sommet 2809 m est assez pénible.
La crête pour aller au Pelve est aérienne mais ne présente pas de difficulté.
La crête, du sommet de la Tête de Soleil-Bœuf (2816 m), pour rejoindre le collet coté (2737 m) présente un ressaut, juste avant le collet, d’une dizaine de mètres assez exposé à franchir.
Ensuite, la montée à la Tête de l’Hivernet ne présente pas de difficulté.
La croupe descendant de la Tête de l’Hivernet se descend bien (assez raide néanmoins) jusqu’au point coté (2677 m). Après, si vous restez sur cette croupe, il faudra traverser sur une dalle inclinée qui demande un peu de précautions.
La descente pour rejoindre la Cabane de Soleil-Bœuf est totalement hors-sentier, et il faudra bien naviguer pour trouver les pentes les moins raides, mais sans difficulté.

Départ au-dessus de Châteauroux-les-Alpes et de Clos Jaunier au niveau de l’Oratoire à 1750 m d’altitude. (Si vous n’avez pas une voiture pouvant monter jusque-là, il faudra vous arrêter dans la partie basse de Clos Jaunier vers 1600 m d’altitude).
Au niveau de l’Oratoire, prendre le chemin partant plein Nord et qui va traverser le Torrent de Clos Jaunier et ensuite monter pour vous emmener en bordure du Ravin du Torrent des Eyssirolles. Monter dans les bois (assez raide), en restant en bordure (rive droite) du ravin jusqu’à la prairie vers 2200 m d’altitude et grimper en traversant à droite vers une croix en bois (2300 m). De la croix, au-dessus, rejoindre la crête Est de la Tête de Soleil-Bœuf, que l’on remonte sans problème jusqu’à une autre croix (2608 m). (voir photo ←). Passer un petit collet et continuer sur la crête qui devient un peu plus raide, pour rejoindre, par une belle arête un peu aérienne, le point coté (2771 m). (voir photo →)
Descendre à un petit collet, de là nous sommes descendus dans le pierrier pour traverser en dessous du sommet 2809 m de la Tête de Soleil-Bœuf. Cette traversée est assez pénible, mais la traversée de l’arête en haut risquant d’être très exposée dans un rocher très délité, nous avons préféré ne pas y aller.
Après avoir dépassé la tête (2816 m) nous sommes remontés sur la crête au Sud Ouest de la Tête de Soleil-Bœuf, pour ensuite atteindre facilement le sommet.
Toute la crête du Pelve se parcourt sans difficulté, pour rejoindre le bord de la grande falaise du Pelve vers 2520 m. (voir photo ←).
Il faut ensuite remonter à la Tête de Soleil-Bœuf (2816 m).
La crête Sud-Ouest de Soleil Bœuf se descend bien jusqu’en amont du collet (2737 m) où une marche d’une dizaine de mètres assez exposée est à franchir en désescalade (II). (Attention où on met les pieds, rocher délité).
La montée en suivant la crête pour rejoindre la Tête de l’Hivernet ne présente pas de difficulté.
Pour la descente revenir par la crête vers 2770 m et prendre la croupe vers l’Est pour rejoindre le point coté (2677 m). Soit descendre en contrebas sur le replat avec le point coté (2579 m) ou pour un parcours plus aérien, rester sur la crête et traverser, avec attention, au sommet d’une dalle inclinée assez raide et plus loin, arrivée au niveau d’une croix en bois, tourner à droite pour rejoindre le point coté (2579 m).  La descente se fera en rejoignant le point coté (2355 m) et en dessous la Cabane de Soleil Bœuf (2050 m).

 

Pacou

Pacou

Laissez un commentaire