Agrenier-53-17

Pic de l’Agrenier – Fond Queyras – Sommet du Grand Vallon

Le Pic de l’Agrenier pourrait, à lui seul, constituer une destination pour d’une belle randonnée, . C’est un beau belvédère avec ses 2793 m d’altitude et son ascension est très variée, un peu technique à la fin, sans être vraiment difficile. Mais continuer ensuite par la Crête de l’Agrenier pour atteindre le Pic de Fond Queyras (2863 m) et traverser le Sommet du Grand Vallon (2867 m) pour rentrer soit par le Col de Péas ou directement par les Anciennes mines d’amiante, vous donnera une longue randonnée de caractère.

Ref : Carte IGN  3537 ET GUILLESTRECarte Agrenier 1
Dénivelée totale : environ  1200 m (entre 2024 et 2867 m).
Distance : environ 8 km  –  Temps total : 6 à 7 h.
Difficulté : *** La fin de la montée au Pic de l’Agrenier est un peu technique mais sans grande difficulté. La descente, par la crête Est, est assez raide et demande à faire un peu attention où on pose le pied, mais se descend bien.  La traversée sous le Pic de l’Agrenier, versant Nord-Est, pour ensuite remonter à la Carte Agrenier 2Crête de l’Agrenier, ne pose pas de problème. Il faudra traverser, en bas, une zone d’éboulis de gros blocs. La Crête de l’Agrenier présente un petit ressaut (2777 m) qu’il faudra légèrement contourner avec un petit passage technique. Le reste ne présentra pas de difficulté, On atteint le Sommet du Grand Vallon en contournant son dernier ressaut versant Sud-Ouest. La descente sur les Anciennes mines d’amiante est un peu raide par endroit, mais en cherchant les meilleurs passages, cela se descend très bien.

Au départ de Meyriès (1700) au-dessus de Château-Queyras, soit on emprunte tout de suite le sentier qui monte au Col de la Crèche, soit, si on a une voiture un peu surélevée, on peut suivre la piste et monter jusqu’à la Bergerie de Péas à 2024 m et gagner 300 mètres de dénivelée. La piste est carrossable, mais pas avec une voiture trop basse.
De la Bergerie de Péas, prendre alors le bon sentier pour rejoindre le Col de la Crèche (2284 m).Agrenier 12-17
Après le Col, on suit facilement la large crête de Croix la Crèche jusqu’aux ruines d’un ancien poste optique. Ensuite la pente devient un peu plus raide et on remonte un large couloir en restant sur sa gauche (voir photo →). On trouve une sente balisée par quelques cairns qui nous amènera sur le fil de la crête que l’on suivra en navigant un peu jusqu’au sommet (2793 m).
Pour la descente revenir un peu en arrière en direction de la croix et suivre à gauche la crête Est beaucoup plus hospitalière que la crête Nord qui présente des passages assez escarpés.
Agrenier 29-17Suivre le bord de cette crête Est (voir photo ←) jusqu’à une petite épaule vers 2560 m. La pente est un peu raide et demande à faire attention où on pose les pieds, mais cela se descend très bien.
De l’épaule on se dirige vers le Nord-Ouest en descendant franchement pour éviter de traverser toute la zone d’éboulis sous le Pic de l’Agrenier. Cet éboulis se traverse au plus facile vers 2500 m.
Remonter ensuite au collet coté 2639 m sur la Crête de l’Agrenier, que l’on va suivre jusqu’au sommet du Pic de Fond Queyras (2863 m). Le ressaut (2777 m) demandera un peu d’attention à descendre. Nous l’avons contourné par la gauche, par un petit pas exposé sous une petite épaule et une traversée un peu délicate pour revenir sur la crête. Le reste ne préAgrenier 51-17sente pas de problème.
Du Pic de Fond Queyras, suivre la crête vers le Sommet du Grand Vallon où on contournera son dernier ressaut rocheux vers la gauche versant Ouest, pour atteindre le haut (2867 m).(Photo →)
Pour la descente suivre la crête vers le Col de Péas et emprunter le GR58, ou au premier collet descendre dans la pente en navigant au mieux,  pour rejoindre les ruines des Anciennes mines d’amiante, où on retrouvera une piste qui nous pourra nous ramener à la Bergerie de Péas.

 

Pacou

Pacou

Laissez un commentaire