Marcelettes-27-17

Pointe des Marcelettes – Tête de Jacquette – Crête de Curlet et Pic Cascavelier

Très belle randonnée avec un long parcours en crête qui vous offre des paysages splendides sur le Queyras entre la Vallée de Saint-Véran et celle de Ceillac. La Crête de Curlet vous offrira une vue saisissante sur Saint-Véran. L’ascension du Pic Cascavelier est un régal en naviguant entre les beaux rochers verts de serpentine. L’ascension de la Pointe des Marcelettes est certes raide mais sur un sentier assez bien tracé. La traversée entre le Sommet Jacquette et la Tête de Jacquette est très agréable avec un panorama magnifique.

Ref : Carte IGN  3637 OT MONT VISOCarte Pointe Marcelettes
Dénivelée totale : environ  1150 m (entre 1849 et 2909 m).
Distance : environ 13 km  –  Temps total : 7 à 8 h.
Difficulté : **/*** Pratiquement toujours sur sentier parfois assez raide ou un peu aérien zigzaguant entre les rochers pour le Pic Cascavelier, mais sans vraiment de difficulté technique.

Marcelettes 92-17Au départ du parking du Pont du Moulin (1849 m) sous le Cros sur la route de Saint-Véran, on remonte le sentier balisé vers la Croix de Curlet (2301 m) que l’on atteint en 1H30 en passant par les ruines des Cabanes de Lamaron. On poursuit en suivant facilement la large Crête de Curlet en direction du ressaut rocheux du Pic Cascavelier. Au bout de la Crête de Curlet, rester sur le fil de la crête en suivant une bonne trace qui va zigzaguer entre les rochers verts de serpentine pour atteindre le sommet du Pic Cascavelier. C’est un petit peu raide mais ce n’est pas difficile et on a à peine besoin de poser les mains. Il est possible de traverser à droite vers le fond du vallon pour éviter cette ascension mais ce serait dommage de ne pas profiter de l’ambiance de cette belle crête.
Du collet derrière le Pic Cacavelier, on suit un bon sentier qui remonte la crête Nord-Est de Sommet Jacquette. Facile au début, cela devient plus raide à la fin pour gravir un petit couloir et déboucher sur un collet entre le Sommet Jacquette à droite (2900 m) et la Pointe des Marcelettes à gauche (2909 m).Marcelettes 57-17
Après avoir visité la Pointe des Marcelettes, l’escalade du ressaut rocheux du Sommet Jacquette par sa face Sud (photo →), peut être ludique si vous aimez les sensations (c’est finalement assez solide, malgré les apparences). Sinon on contourne cette difficulté facilement à gauche pas une bonne sente.
Suivre ensuite, facilement, vers l’Ouest la Crête de la Blavette et la large crête qui suit en direction de la Tête de Jacquette. Une sente bien visible vous indique sans problème le chemin.
De la Tête de Jacquette (2757 m) descendre au Col des Estronques (2651 m) où on retrouve l’excellent sentier, du GR58 Tour du Queyras, qui nous ramènera au Pont du Moulin.

 

Pacou

Pacou

2 commentaires

  • Alain Laporte
    16 septembre 2017 à 19 h 49 min

    Fait sans aucune importance, mais que je ne comprends pas bien : j’ai posté mon commentaire à 10 h 36 min et il est noter à 8 h 36 min, ton blog serait-il synchrone avec le soleil ?!…

  • Alain Laporte
    16 septembre 2017 à 8 h 36 min

    Pour avoir, en plus de 30 ans, parcouru plusieurs fois ce fabuleux itinéraire, je confirme que son accès s’est considérablement amélioré au cours du temps, au point de pouvoir le classer parmi les bons sentiers de montagne, certes toujours sur une pente raide sous la Pointe des Marcelettes, mais toujours facile et sans danger. Probablement dû à son classement parmi « Les plus belles randonnées du Queyras de Richard WACONGNE, paru en 2000, au Éditions Glénat  », par rapport à la diffusion plus ancienne et plus confidentielle de son prédécesseur :  « 50 sommets sans corde dans les Hautes-Alpes de Pierre MAES, paru en 1998, Diffusion OPHRYS ». A ce sujet, il est à noter la divergence entre les 2 topos sur la localisation géographique du Sommet Jacquette et de la Pointe des Marcelettes . Pour moi, la Pointe des Marcelettes est bien le sommet le plus à l’Est avec ses 2909 m et Sommet Jacquette à l’Ouest, 2900 m, où se trouve la borne géodésique !…

Laissez un commentaire