La Blanche – La Rouya – Crête de la Sauma

A partir de Puy Aillaud le sommet de la Blanche est une randonnée classique. Avec ses 2953 m d’altitude c’est un magnifique belvédère sur le Massif des Écrins et la Vallouise. Son ascension est longue mais bien balisée. La descente en passant par la Rouya et la Crête de la Sauma va transformer cette sortie en randonnée exceptionnelle. Bien sûr, hors-sentier, plus alpine, plus aérienne, plus longue, mais avec un parcours de toute beauté, et des points de vue grandioses.

Ref : Carte IGN  3436 ET MEIJE – PELVOUX
Dénivelée totale : environ  1500 m (entre 1600 et 2953 m).
Distance : environ 14 km  –  Temps total : 8 à 9 h.
Difficulté : ***/**** Bon sentier balisé pour la montée à la Blanche avec un petit passage câblé vers le haut. La descente par la crête Nord-Est est difficile avec un passage exposé dans un couloir. Vous pouvez prendre la voie normale de descente et vers 2750 m traverser dans les éboulis, sous la barre rocheuse, pour rejoindre notre itinéraire. La montée à la Rouya par la crête Sud-Est est assez raide et il faut franchir quelques rochers faciles versant Est pour la rejoindre. La Crête de la Sauma présente quelques pas sur des dalles inclinées pour franchir des failles avant d’arriver au collet coté (2655 m), après quoi le reste n’est pas vraiment difficile. Elle est cependant aérienne et par endroit un peu raide, mais se parcourt bien. On y trouve d’ailleurs par moment une légère sente.

En partant du sommet du petit village de Puy Aillaud (1600 m) prendre, en redescendant un peu sur la route vers le Sud, le bon sentier balisé qui monte à la Blanche et au Lac de Puy Aillaud en passant par les Essanyères. Arrivé au col de Clot la Nière, laisser sur la droite le sentier qui descend vers le lac et suivre la Blanche. Le terrain devient plus minéral et le cheminement est balisé par de nombreux cairns. Vers 2850 m un petit ressaut rocheux se franchit à l’aide d’un câble (voir photo →) et permet ensuite de passer versant Sud pour atteindre le sommet (2953 m).
Au retour, nous sommes descendus, depuis le sommet, en suivant la crête Nord-Est vers la crête du Bel Serre. Attention cette crête présente de grands escaliers rocheux pas faciles à franchir et demandant un parcours pouvant être exposé. Si vous ne voulez pas vous y risquer prendre la voie normale de descente et vers 2750 m traverser dans les éboulis, sous la barre rocheuse, pour rejoindre notre itinéraire, vers la Crête du Bel Serre. Cette Crête du Bel Serre est très rocheuse et ne se parcourt pas, on trouve en contrebas vers 2660 m une petite sente qui traverse à flanc au-dessus du Lac de Puy Aillaud et contourne le sommet de la Rouya. Arrivé versant Est, franchir quand cela devient possible, quelques rochers et rejoindre la Crête Sud-Est montant au sommet de la Rouya (2750 m). Du sommet de la Rouya on suit la crête de la Sauma où on va trouver par endroit une petite sente qui marque le parcours. Après quelques petits passages sur des dalles rocheuses inclinées (voir photo ←), on rejoint le collet coté (2655 m). On poursuit la crête vers le sommet coté (2665 m), et après ce sommet on emprunte une rampe herbeuse en contrebas de la crête, versant Est. Au bout de la rampe, revenu sur le fil de la crête, on suit le fil de cette crête jusqu’au-dessus du belvédère des Trois Refuges. On évite la partie raide par la droite pour revenir ensuite récupérer le bon sentier du belvédère qui nous ramène à Puy Aillaud. 

 

Pacou

Pacou

Laissez un commentaire