Pic Queyrel par les vires de la face Sud

Le Pic Queyrel ou Qeyron, au-dessus de Chaillol, est un sommet particulier constitué de falaises de grès, qui offre des sculptures naturelles très originales. Sa face Sud peut être parcourue à différents niveaux par des vires pouvant être étroites et très aériennes. L’ambiance y est très sauvage et on rencontrera surement un ou deux chamois, dans des randonnées alpines engagées, pleines de rebondissements et de curiosités.
Attention si le sentier du Col Viallet est très bien tracé et facile, les vires de la face sud sont bien plus dures à faire et seront réservées à des personnes ayant le pied sur et non sujettes au vertige. Certains passages sont exposés.
Le sommet à 2435 m d’altitude est un magnifique belvédère sur le Champsaur.
Le parcours décrit ici est un exemple de ce qui peut se faire mais les possibilités sont multiples.
Après une première visite en octobre 2016, notre dernière visite de cette face Sud en octobre 2019 nous a permit de la parcourir, en traversée, à trois niveaux différents (2100, 2200 et 2300 mètres d’altitude) qui présentent chacun ses particularités et son intérêt.
Je pense cependant que le plus beau parcours se trouve en haut (2300 m) et c’est celui que je décris essentiellement dans ce topo. Il y a une galerie de photos prises dans les vires inférieure et médiane à la fin de cet article, mais je n’en fait pas de description.

Ref : Carte IGN 3437  OT  CHAMPSAURcarte-pic-queyrel
Dénivelée totale : environ 800 m (entre 1760 et 2435 m).
Distance : environ 11 km  –  Temps total : 5 à 6 h
Difficulté : ***/**** Le Parcours sur les vires est assez engagé à ne pas faire si le terrain n’est pas bien sec.
– Aucune difficulté pour rejoindre le col du Viallet (bon sentier). Ensuite hors sentier, mais bonnes traces à chamois jusqu’à l’arche double, Puis traversée sur des vires demandant de marcher avec précautions, un passage sur 30 m exposé (escalade facile (III) et gradins herbeux raides), où une corde sera peut être utile. Il est possible, si on ne désire pas faire la partie la plus difficile, de monter dans les pentes herbeuses après l’arche double pour rejoindre le sentier de la voie normale du Pic Queyrel, ou rejoindre l’itinéraire décrit au niveau de la vire supérieure (2300 m).
La descente par la voie normale est sans difficulté, si ce n’est le franchissement facile de 2 petits ressauts rocheux.

Depuis le haut de la station de Chaillol, on remonte la route forestière, qui part à droite dans un virage de la route, jusqu’au deuxième parking qui se trouve après avoir traversé sous le télésiège du Clot Chenu, à 1760 m d’altitude. Prendre la direction du Col du Viallet par une piste balisée « le Chemin » qui remonte vers le sommet du télésiège, puis bifurque à gauche par un petit sentier. On suit ce sentier bien indiqué jusqu’au Col Viallet (2240 m).
queyrel-26-1-16Au col on abandonne le sentier de la voie normale, pour partir à gauche en passant sous une tour rocheuse (photo ←) en empruntant une assez bonne trace. On suit cette queyrel-31-16trace, en montant versant Sud, jusqu’à arriver à un petit vallon herbeux (photo →).
En haut de celui-ci on traverse en direction d’une brèche bien marquée entre deux tours (photo ↓), et en continuant à traverser derrière cette brèche, on queyrel-33-16trouve, un peu plus loin, l’arche double.
Après l’arche on peut monter dans la pente herbeuse au-dessus en tirant légèrement vers la gauche pour arriver dans un petit vallon qui part vers l’Est. Au milieu de ce vallon, sur la gauche, repérer la flèche qui indique le passage pour franchir la barre rocheuse, par un petit couloir permettant de rejoindre, au sommet de celui-ci, le sentier de la voie normale (photo →).
Sinon, après l’arche, continuez à traverser en direction d’un grand mur blanc et descendre en suivant la base de ce mur. Au bout de ce mur avec de très belles cannelures, on arrive sur une vire rocheuse inclinée qui parcours un cirque plongeant vers un à-pic. Au milieu de cette vire, à parcourir avec précaution, on repère un canyon rocheux étroit, qu’il faut escalader au début (III exposé) sur environ 15 m, puis gravir sur 15 autres mètres les gradins herbeux raides à gauche. On débouche dans un large couloir herbeux que l’on remonte jusqu’à la paroi au-dessus.
(Il est possible pour éviter ce passage difficile, de monter juste avant le grand mur blanc dans des gradins, plus ou moins herbeux ou rocheux, et rejoindre plus haut la vire (2300 m) à suivre à la base des rochers, comme il sera possible au niveau du grand mur blanc de descendre carrément pour rejoindre la vire médiane (2200 m) de la face qui permet de traverser aussi jusqu’à la crête Sud-Ouest – Sommet des Têtes). Voir photos de la deuxième galerie.
A la base des rochers suivre la vire à gauche, en direction de 2 gros rochers se détachant de la crête (photo →). Continuer, ensuite dans le cirque suivant, à traverser en longeant la vire, par endroit aérienne, et au deuxième cirque rester assez haut et repérer une fenêtre naturel dans le rocher (photo ←). Franchir cette fenêtre et poursuivre jusqu’à la Crête Sud-Ouest (sommet des Têtes) du Pic Queyrel.
Remonter la Crête Sud-Ouest jusqu’à un ressaut rocheux qui se franchit directement par un pas d’escalade et atteindre au-dessus le sommet, ou longer la barre à gauche sur une trentaine de mètre, pour finir l’ascension plus facilement ensuite. On atteint le sommet avec la croix (qui n’existe plus) et le véritable sommet en longeant la crête à gauche (2435 m).

La descente se fait par le sentier de la voie normale, qui longe la crête Est, pour retrouver le Col de Viallet.

Photos prises sur les vires inférieure et médiane lors de notre exploration d’octobre 2019.

Pacou

Pacou

Laissez un commentaire