Queyrelets-77-18

Tête des Aiguillons – Crête des Queyrelets

Au-dessus de la Roche-de-Rame en versant Sud, à une altitude modeste, donc idéal pour une randonnée de début de saison, quand la neige est encore présente sur les hauts sommets, la Tête des Aiguillons suivie de la traversée de la Crête des Queyrelets constitue une belle randonnée en boucle à faire en mai ou juin quand la chaleur ne vous oppressera pas trop sur ce versant.

Ref : Carte IGN 3537 ET GUILLESTRECarte Queyrelers
Dénivelée totale : environ  1600 m (entre 1018 et 2532 m).
Distance : environ 18 km  –  Temps total : 7 à 9 h.
Difficulté : *** Les sentiers sont bien tracés pour rejoindre le Gros Puy vers 2100 m d’altitude. Après on navigue, au mieux, hors-sentier dans des pentes raides pour rejoindre la crête à 2471 m. Le sommet de la Tête des Aiguillons ne présente pas de difficulté. La traversée de la Crête des Queyrelets demande par endroit un peu d’attention sans être vraiment exposée. Ensuite le retour se fait sur bon sentier. Si l’on descend en suivant le Torrent de l’Ascension, plutôt qu’en passant par les ruines du Puy, le sentier se perd un peu au niveau du Sapet vers 1550 m d’altitude dans les draines d’une ancienne exploitation forestière.

Après la Roche de Rame en allant sur Briançon, on tourne à droite pour rejoindre le quartier les Bruns et on gare la voiture au bout de la route au point coté (1018 m). La route forestière au-dessus est interdite à la circulation.
Suivre la route forestière puis le sentier qui monte vers la ruine de l’Eyrette, laisser le sentier à droite qui monte vers les ruines du Puy et continuer en direction de la Cabane de l’Aiguille (1792 m). Queyrelets 12-18Prendre alors vers l’Est le sentier balisé par des flèches jaunes (voir photo ←) jusqu’au Gros Puy vers 2100 m. On a quitté le sentier pour remonter les pentes raides en tirant vers la gauche pour rejoindre le large couloir qui nous permettra de déboucher sur la crête à gauche de la Crête des Queyrelets à 2471 m. En suivant la crête à gauche on atteint facilement le sommet de la Tête des Aiguillons (2532 m).
Traverser ensuite vers l’Est la Crête des Queyrelets, où la neige des pentes Nord nous a amené à rejoindre une brèche bien marquée versant Sud et à descendre derrière une pente un peu raide versant Est pour rejoindre ensuite à gauche la crête au point coté (2391 m). On trouve après le sommet (2402 m) le sentier qui part à flanc et traverse, vers l’Alpavin, pour rejoindre le vallon du Torrent de l’Ascension. La descente se fera soit en suivant le vallon du Torrent de l’Ascension, soit par les ruines du Puy.

 

Pacou

Pacou

Laissez un commentaire