Petit Peygu et Grand Peygu (en traversée)

Le Petit Peygu et surtout le Grand Peygu sont deux sommets qui se remarquent bien quand on passe le Col de l’Izoard et que l’on redescend sur Cervières (voir photo ←). Le magnifique vallon de Percagne au-dessus des Chalets d’Izoard est très fréquenté, notamment pour monter au Col des Peygus. L’ascension du Grand Peygu est plutôt décrite par sa crête Sud-Est et balisée par quelques cairns et le sommet offre un panorama exceptionnel sur tous les environs. Mais la traversée depuis le Fort de la Lausette en passant par le Petit Peygu, pour ensuite gravir le Grand Peygu par sa crête Nord vous donne une magnifique randonnée alpine de caractère.

Ref : Carte IGN  3536 OT BRIANCON.
Dénivelée totale : environ 920 m (entre 2125 et 2796 m).
Distance : environ 12 km  –  Temps total : 5 à 7 h.
Difficulté : ***/**** le parcours des crêtes demande à bien naviguer entre les rochers pour trouver le meilleur passage, mais est moins difficile qu’on pourrait le penser au premier abord en regardant ces sommets. On met de temps en temps un peu les mains, sur un rocher d’assez bonne qualité, et c’est particulièrement plaisant.

Au départ du parking, en bordure de la route du Col de l’Izoard, au niveau de l’embranchement (2125 m) de la route forestière qui monte aux Chalets d’Izoard, rejoindre les chalets pour ensuite emprunter le sentier qui traverse sous les Peygus, versant Est, et après avoir traversé la Combe du Malazen, monter à un Col (2290 m) sous l’ancien Fort de la Lausette. Après la visite du Fort, redescendre au col et suivre la large crête en direction du Petit Peygu. Après la butte cotée (2426 m) la crête devient plus effilée, mais peut se parcourir sur son fil ou légèrement en contre bas versant Est. Ensuite l’ascension du Petit Peygu est évidente en suivant la belle crête Nord-Ouest assez raide (voir photo ←) qui vous offrira des petits passages sur des dalles rocheuses, sans grandes difficultés (I, II) où on mettra éventuellement un peu les mains.
Après le sommet du Petit Peygu (2662 m) descendre la crête des Peygus en contournant les ressauts, versant Ouest, pour rejoindre le collet entre les  deux Peygus (2571 m).
La face du Grand Peygu, d’ici, parait impressionnante et difficile. En faite ce n’est pas si dur. Suivre la crête en restant au maximum près du fil ou légèrement à main gauche en zigzagant au mieux, par une succession d’éboulis, de pentes herbeuses et de gradins rocheux. Le rocher est d’assez bonne qualité et on peut se permettre des petits pas d’escalade (II). C’est très ludique (voir photo →). 
On atteint sans vraiment de difficulté le sommet du Grand Peygu (2796 m).
La descente se fait par la crête Sud-Est où on trouvera quelques cairns qui balise le cheminement pour rejoindre le vallon de Percagne.

 

Pacou

Pacou

Laissez un commentaire